... derrière les fourneaux ! Non pas que les plats aient été très compliqués, mais il faut croire que je suis lent.

Enfin, toujours est-il que nous avons essayé, ce dimanche, ça accompagné de ça.

A l'usage, je pense que les côtes d'agneau peuvent mariner un peu moins longtemps et qu'on peut ajouter quelques herbes de Provence au mélange. Quant à la purée, on peut finalement se contenter d'un oeuf et d'un peu moins de crème.

Sinon, le dessert était une valeur sûre ! Et le Pinot noir Corps de Garde a fort sympathiquement accompagné le tout.

Mais à l'heure où vous me lirez, votre bien dévoué se servira plus probablement un Pastis ou un verre de Côtes de Provence...