19 septembre 2007

J'étais derrière toi

C'est une conversation avec Nicolas Fargues. Le lecteur est installé de force dans la peau d'un(e) ami(e) de son couple et se fait embarquer dans un exposé ininterrompu du naufrage du couple de l'auteur. Tout y est, les digressions (avec quelques descriptions de l'Italie qui vous collent une de ces nostalgies...), les scrupules (la peur d'ennuyer l'interlocuteur, de passer pour un monstre,...), les tentatives de justification auxquelles succède l'affirmation d'une liberté retrouvée.Ce pourrait être une histoire banale. Celle d'un... [Lire la suite]
Posté par Don Quichotte à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2007

En peu de mots

Affalé sur la pelouse des Tuileries.C'était exactement cette vue là... ...mais avec ces couleurs là.
Posté par Don Quichotte à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 septembre 2007

Service momentanément interrompu

On se remet au boulot chez Saareka, chez Furai on écrit aussi, et chez Don Quichotte alors ?Et bien... on essaie de tenir à peu près le rythme. Ce week-end, c'était jardinage. Enfin, c'est un bien grand mot pour quelques boutures et un ou deux rempotages. Mais ça délasse et c'est joli.Bref, vous l'aurez compris, c'était un week-end de flemmite aiguë. Par contraste avec la semaine dernière où, outre mes "exploits" culinaires, je suis allé voir Caramel. Le film m'a plu. Pas pour l'histoire qu'il raconte, somme toute assez... [Lire la suite]
Posté par Don Quichotte à 15:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 septembre 2007

Fever

Lu pendant mon périple romain, ce bouquin de Leslie Kaplan est décidément inclassable.Ce pourrait être un polar, mais pas vraiment. Un roman psychologique, mais pas tout à fait non plus. C'est une sorte d'OALNI: ouvrage à lire non identifié.Deux adolescents ont un jour cette idée, somme toute commune, que le crime parfait serait celui qui ne répondrait à aucun mobile. La main meurtrière qui frapperait selon un hasard complet.Presque banal. A ceci prêt qu'ils le commettent, ce meurtre.Leslie Kaplan nous narre leur vie après. Le poids... [Lire la suite]
Posté par Don Quichotte à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 septembre 2007

VIva Italia

Hier soir, je me suis lancé dans la confection d'une panacotta. La recette vient d'ici mais vous pouvez l'améliorer un peu en mettant moins de sucre (150g) et un peu plus de gélatine (6/7 feuilles).Le rapport temps de préparation / plaisir de la dégustation est assez imbattable !Sinon, au cas où vous vous poseriez la question, les fleurs se portent bien, du moins celles qui ont survécu aux semaines d'intense humidité !Cela dit, je pense que l'été prochain, j'éviterais certaines variétés (les oeillets de Chine en particulier) et que je... [Lire la suite]
Posté par Don Quichotte à 09:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
29 août 2007

A ne pas lire

Si vous êtes arrivé au terme de votre dernier livre et que vous vous apprêtez à aller en emprunter ou en acheter d'autres, épargnez vous celui-ci.L'auteur, Richard Millet, entreprend de nous y expliquer comment, après avoir découvert sa propre laideur, il a appris à faire le deuil de toute possibilité d'aimer une femme, même laide d'ailleurs.Outre l'extrême banalité du propos (celui qui ne s'aime pas est incapable d'aimer), le style ampoulé et d'innombrables considérations sur une enfance tout sauf captivante (pas même par sa... [Lire la suite]
Posté par Don Quichotte à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 août 2007

La fascination du pire

Je vous aurais bien parlé un peu de Rome, mais Canalblog refuse obstinément la création d'un nouvel album photos. Ce sera donc pour une prochaine fois.En attendant, je vous livre un titre de livre.La fascination du pire, de Florian Zeller, mérite vraiment le détour. Ce n'est pas tant le style - moyen - qui motive mon conseil que le contenu de l'ouvrage. L'auteur narre un voyage en Egypte, qu'il fait en compagnie d'un journaliste suisse avec lequel il se rend à une invitation de l'ambassade de France au Caire.Très vite, on se détache... [Lire la suite]
Posté par Don Quichotte à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 août 2007

Des bulles

De retour de Rome, il serait logique que je poste quelques photos de la ville...Hélas, je crains qu'il ne faille attendre encore un peu... Le nombre de photos prises impose un minimum de tri et... quelques retouches !Alors pour faire patienter les plus impatientes lectrices, voici quelques bulles...
Posté par Don Quichotte à 23:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
15 août 2007

Courir avec des ciseaux

Augusten Burroughs est écrivain. Il s'en est fallu de peu qu'il ne termine dans la peau d'un marginal parfaitement exclu de la société, ne se suicide ou ne périsse à la suite d'une quelconque aventure qui aurait mal tournée. Mais non, Augusten a survécu et réussi à se protéger suffisamment des déséquilibres de son entourage pour faire son chemin.Cette autobiographie, quoi que d'une violence assez inouïe, est marquée par l'autodérision. Celle dont l'auteur s'est armée et qui lui a permis de survivre. On se surprend à rire des horreurs... [Lire la suite]
Posté par Don Quichotte à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 août 2007

Rêve ou ré@lité ?

J'écoutais, hier, une émission sur France Inter où il était question d'un site de rencontre désormais célèbre, Meetic pour ne pas le nommer. Ce matin, en ouvrant mes mails, je trouve deux messages provenant de deux sites de mise en relation qui se développent: Facebook et Viadeo. Il n'en fallait pas davantage pour me pousser à réfléchir un peu sur cette tendance au développement des réseaux virtuels. Le concept est toujours un peu le même, quelle que soit la vocation du réseau (généraliste, professionnel ou amoureux).... [Lire la suite]
Posté par Don Quichotte à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]