14 avril 2007

Que boire et où ne pas manger...

A l'heure où vous me lisez, je subis une messe de mariage quelque part au fond de l'Yonne... Avec un peu de chance, le vin d'honneur compensera la messe dite par un curé que l'on m'a annoncé être... un peu rigide. Tout cela m'incite fortement à accentuer mon côté pêcheur et, par les temps qui courent, la gourmandise est encore le pêché dans lequel il m'est le plus facile de verser. Je vous invite donc fortement à goûter un café, découvert cette semaine, et joliment dénommé Blue Mountain. Il est produit en Jamaïque, à l'Est de... [Lire la suite]
Posté par Don Quichotte à 16:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 avril 2007

Un roman russe

Peut-être avez-vous entendu parler d'Hélène Carrere d'Encausse, Secrétaire perpétuel de l'Académie française...Cette femme, au parcours brillant, se trouve avoir un fils, Emmanuel Carrere, qui a choisi d'épouser la noble profession d'écrivain. Mais le rejeton n'est pas aussi lisse que sa mère et se laisse parfois aller à trahir les secrets de famille dans ses ouvrages.C'est précisément ce qu'il fait dans Un roman russe. L'auteur nous raconte, d'une façon assez détournée, l'histoire de sa famille. Plus exactement, il nous livre... [Lire la suite]
Posté par Don Quichotte à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2007

Suicide génétique et dépression contagieuse...

Nicolas Sarkozy a récemment laissé entendre que la pédophilie et le suicide auraient des causes génétiques et seraient en quelque sorte des maladies orphelines que nous ne saurions malheureusement pas soigner.Le propos - inepte parce que ne se fondant sur aucune étude scientifique digne de ce nom - ne m'aurait pas affecté plus que ça s'il n'avait fait qu'être tenu par l'intéressé.Mais j'ai découvert à ma grande surprise que certaines personnes, que je ne connais pas, y ajoutaient foi. Extraits de messages lus ailleur :"Si je... [Lire la suite]
Posté par Don Quichotte à 09:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
11 avril 2007

Ensemble, c'est tout (film)

J'ai lu, il y a quelques temps, le livre d'Anna Gavalda dont est tiré ce film.En règle générale, je suis assez déçu par les adaptations cinématographiques. S'il m'arrive de les apprécier (c'était le cas des Âmes Grises), c'est que le livre en dit peu et que le réalisateur a su tirer le meilleur parti de la marge d'interprétation qui lui était laissée.Dans le cas d'Ensemble, c'est tout, le pari était plus que risqué tant le roman est riche de détails et de descriptions. Ajoutons à cela que j'ai pour Audrey Tautou une sorte d'aversion... [Lire la suite]
Posté par Don Quichotte à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2007

Naissance...

Il y a, depuis hier soir, une nouvelle habitante dans ma modeste demeure...Le Girafon a passé une première nuit ma foi fort calme (elle est jeune, elle !) et semble avoir définitivement élu domicile sur mon lit... D'ici à ce que je sois contraint de dormir sur le canapé...!Il ne reste plus qu'à lui trouver un prénom. Plusieurs idées ont été avancées: Gigi, Fefe, Féfé... Vos avis sont les bienvenus.Et puis, il faut bien que je vous avoue que je suis très impatient d'assister à la rencontre avec Vavache et que je nourris l'espoir secret... [Lire la suite]
Posté par Don Quichotte à 19:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
01 avril 2007

Hemingway

Et non, il ne sera pas question ici du Vieil homme et la mer mais d'une nouvelle de Leonardo Padura, Adios Hemingway.L'auteur, cubain, a tiré cette nouvelle du croisement d'un projet qu'il ne parvenait pas à achever et d'un défi lancé par son éditeur. C'est ainsi que le personnage principal de ses précédents ouvrages (Le Conde) se retrouve au beau milieu d'une enquête sur les agissements d'Hemingway au cours d'une nuit de 1958.Il est difficile, dans cet ouvrage, de démêler l'imaginaire du réel. Ernest Hemingway a effectivement vécu à... [Lire la suite]
Posté par Don Quichotte à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mars 2007

Ebène

Ryszard Kapuscinski est polonais. Journaliste, il a été envoyé par sa rédaction en Afrique où, pendant de longues années, il a couvert les différents évènements (politiques, sociaux, etc.,...) qui s'y sont déroulés.Ce qui le différencie des journalistes dont nous avons l'habitude de lire la prose est probablement le peu de moyens dont il a bénéficié pour accomplir sa mission. De ce fait, il a du vivre dans des conditions proches de celle des africains qu'il a côtoyés et n'a pas vécu son - long - séjour à travers les doubles vitrages... [Lire la suite]
Posté par Don Quichotte à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 février 2007

Touché

J'aime lire, je suppose que cela ne vous aura pas échappé.La plupart du temps, je tire de ma lecture un plaisir qui est de l'ordre du divertissement. Il arrive  cependant qu'un livre me procure une satisfaction plus profonde, me touche. Non pas qu'il change ma vie, mais, disons, m'ouvre des perspectives...Il y a quelques temps, j'avais lu avec avidité Ensemble, c'est tout d'Anna Gavalda. Et là, je viens d'achever L'élégance du Hérisson de Muriel Barbery...Je ne résiste pas au plaisir de vous livre les dernières lignes de ce... [Lire la suite]
Posté par Don Quichotte à 21:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
18 février 2007

Samedi

Je suis décidément abonné au rayon littérature étrangère ces jours-ci.M'enfin, le roman de Mc Ewan n'est quand même pas ce que j'ai lu de mieux. L'auteur nous livre le récit, instant après instant, du samedi (étonnant, non ?) d'un neurochirurgien (comprendre un grand bourgeois obsédé par son métier) londonien.Le héros, qui vit dans un univers feutré - avec juste ce qu'il faut d'originalité et d'accrocs dans un tableau trop net - va se heurter aux turpitudes qui frappe le peuple, les gens ordinaires.Il n'est guère possible d'en dire... [Lire la suite]
Posté par Don Quichotte à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 février 2007

Vous allez croire que c'est une obsession

Jonhatan Tropper est américain, et ça se sent. Ses références sentent l'Outre Atlantique, son style aussi.Il faut donc faire une croix sur le style (ordinaire) et renoncer à chercher quelque chose de familier dans l'univers du héros (à moins d'avoir grandi dans un village Bouygues et d'être fanatique de basket-ball...).A priori, le livre de Joe n'était pas vraiment fait pour me séduire. Pourtant, je l'ai lu d'un trait. C'est que, voyez-vous, l'auteur nous plonge dans deux univers parallèles: le New-York d'un auteur à succès, ses lieux... [Lire la suite]
Posté par Don Quichotte à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]